Apprendre une nouvelle langue

De par mon métier de traducteur/interprète, il m’est souvent posé la question : comment faire pour apprendre une nouvelle langue ? (l’anglais plus souvent). Plusieurs personnes ressentent ce besoin, soit en raison des obligations professionnelles, ou à cause des objectifs que l’on s’est assigné. Diverses autres raisons peuvent justifier le besoin d’ajouter une autre flèche à son arc.

Il serait présomptueux de ma part de pouvoir proposer la méthode idéale pour y arriver. Etant moi-même un autodidacte, je n’ai pas, dans mon parcours, suivi une certaine méthodologie pour apprendre l’anglais. A part les leçons d’anglais que nous apprenions à l’époque à partir de la troisième des Humanités, je n’ai pas eu recours à d’autres « méthodes » pour approfondir la langue. Néanmoins, je m’en vais partager ici quelques astuces qui peuvent s’avérer utiles dans l’acquisition d’une nouvelle langue. Ce sont des techniques que j’ai personnellement utilisées, et je continue à le faire pour d’autres langues auxquelles je m’intéresse actuellement.

 

Comme les enfants

J’ai lu quelque part que le meilleur moyen d’apprendre une langue est de le faire comme le font les enfants. Le processus d’acquisition du langage et de la langue par les enfants est vraiment intéressant et instructif. Il se fait essentiellement au moyen de l’exposition. C’est en étant exposés longtemps dans un environnement où est parlée une langue que les enfants emmagasinent et plus tard essayent de rendre, à leur manière, les sons et concepts.

Imaginez un instant que vous êtes parachuté dans un pays inconnu, dont vous ne connaissez ni la langue ni les usages. Que ferez-vous pour survivre ? Vous ferez tout pour apprendre à communiquer avec les habitants du pays, d’abord par les signes, puis des mots au fur et à mesure. C’est à peu près comme cela que ça se passe pour les enfants. Mais avec le temps, ils finissent par apprendre la langue et à communiquer. Ils conjuguent des verbes et sortent des tournures alors qu’ils ne connaissent encore rien de la conjugaison ou des règles de grammaire ou vocabulaire ! Laissons-nous inspirés par le génie des enfants.

 

Créez votre propre environnement

Beaucoup de gens se plaignent qu’il leur manque l’environnement pour pratiquer ce qu’ils apprennent. D’abord il ne suffit pas seulement d’avoir l’environnement pour apprendre. Cela demande la volonté pour apprendre. Même avec un bon environnement, sans volonté on arrive à rien. Nous avons certainement déjà entendu parler des gens qui se retrouvent dans un pays étranger où ils vivent reclus, entre eux-mêmes ; et au bout de 10, 15 ans, ils ne savent pas toujours parler la langue du terroir. Nous avons parlé des enfants tout à l’heure. Ils ont la volonté d’apprendre ; ils commettent des fautes, ils prononcent mal ; on se moque d’eux, mais ils n’arrêtent pas d’essayer.

Voici comment vous pouvez vous créer un microcosme pour améliorer votre apprentissage :

 

  • Suivez ou écoutez régulièrement des émissions diffusées dans la langue à apprendre. De nos jours, vous pouvez même télécharger des podcasts (émissions enregistrées). Il en existe dans plusieurs langues, même dans les langues nationales.

Cet exercice peut s’avérer ingrat et improductif. Vous avez l’impression que vous ne comprenez rien ; il n’y a pas d’évolution après plusieurs jours, voire semaines. Ne vous en faites pas, restez exposé ; vous ne saurez pas à quel moment, mais un jour, vous sentirez un changement, et ça sera parti.

 

  • Configurez votre téléphone dans la langue que vous apprenez. Vous savez combien de fois vous regardez à votre téléphone en une journée ? Des centaines, peut-être des milliers de fois. Eh bien, mettez-vous au contact de la langue désirée à ces multiples occasions. Vous apprendrez toujours quelque chose.

 

  • Les applis. Il existe aujourd’hui plusieurs applications pour apprendre de nouvelles langues. Pourquoi ne pas consacrer quelque 30 minutes pour apprendre une leçon ? Bien sûr ceci veut dire moins de temps sur d’autres applis récréatives.

Parlant applications, je recommande DUOLINGO. Très pratique.

 

  • Si vous êtes croyant pratiquant, et que vous lisez quotidiennement les Saintes Ecritures, pourquoi pas le faire dans la nouvelle langue ? Souvent, vous connaissez déjà un peu les passages lus, car ce n’est pas la première fois que vous les lisiez ou en entendiez parler. En les lisant donc dans la nouvelle langue, votre cerveau juxtapose les nouveaux mots à côté des anciens, et vous voilà en train d’acquérir automatiquement un nouveau vocabulaire.

Bien sûr qu’avec ces astuces vous ne développerez pas directement un parler fluide, mais elles vous aideront à acquérir le vocabulaire. Et c’est une étape importante, car on parle sur base de ce qu’on a accumulé. N’est-ce pas que c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle ?

Et vous, quelles sont les techniques que vous utilisez pour apprendre une nouvelle langue ? Merci de partager.

 

 

3 Comments

  • Avatar Anja dit :

    Thanks so much for the post.Really thank you! Keep writing.

  • Avatar Johnb445 dit :

    As soon as I found this internet site I went on reddit to share some of the love with them. aedegeeeggkb

  • Avatar Betty dit :

    La langue est une clé mais peut aussi être un vrai mur. Il vaut mieux en effet faire comme les enfants et surtout rester ouvert d\’esprit et humble, avec beaucoup de volonté. Je suis en train de l\’expérimenter dans un pays dont je ne parle pas la langue pourtant je me lance seule dans la rue. Les signes, Google sur le téléphone et un grand sourire m\’accompagnent. Le mur se fissure déjà… A vos marques… parlez!

Leave a Reply