Dieu Créateur et Entrepreneur

Savez-vous que l’histoire de la création du monde est une véritable démonstration du schéma de la création d’une entreprise ? Si cela vous surprend, c’est parce que plusieurs ont tendance à considérer les Ecritures Saintes comme une affaire de religion, totalement déconnectée de nos réalités quotidiennes. Or, rien n’est plus faux !

En début de ce mois de juin, nous avons célébré la Fête de la Pentecôte. C’est la venue du Saint-Esprit sur les disciples de Christ. A l’instar de la Fête de Pâques qui est honorée avec une journée fériée dans certains pays (Lundi de Pâques), il existe encore un tout petit nombre de pays qui gratifient cette commémoration d’un Lundi de Pentecôte.

Comme nous avons déjà eu à le démontrer dans un autre article, célébrer le Saint-Esprit ne se limite nullement à des manifestations religieuses. Il s’agit par contre du vécu quotidien, et ce, dans tous les domaines de notre vie.

S’agissant de l’entrepreneuriat, la venue du Saint-Esprit a encore beaucoup de principes à nous apprendre. Dans cet article, nous allons partager 7 principes de la création d’entreprises, tels que reflétés dans le récit de la création, récit où le Saint-Esprit est présent.

 

Incubation

La scène de la création est introduite par un tableau de chaos et de vide, bref de désordre. Ce tohu-bohu est l’image d’un problème, qu’un entrepreneur détecte et cherche à solutionner. Mais avant cela, l’auteur inspiré nous indique que « L’Esprit se mouvait au-dessus des eaux ». D’autres versions disent : « L’Esprit couvait… ».

Lorsqu’un entrepreneur identifie un problème, il ne se lance pas directement dans l’exécution. Il doit passer par un moment d’incubation, de préparation, de planification. Et dans ce texte, nous voyons que le Saint-Esprit supervise ce processus.

 

7 marches vers la réussite

Après cette incubation, il est présenté le déroulé de la semaine de la création en 7 étapes pleines de symbolique et de signification pour les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain.

En voici un condensé :

1ère Jour : l’apparition de la lumière. Il s’agit ici de la vision. Tout commence par une vision. Tout ce qui existe a commencé par exister dans la pensée de quelqu’un.

Entrepreneur, que vois-tu ? Les opportunités ou les problèmes ? La vision consiste à transformer tous les problèmes en opportunités et à y trouver des solutions.

 

2ème Jour : la séparation des eaux d’en haut d’avec les eaux d’en bas. Ceci fait référence à la structuration. Quel est l’organigramme de votre entreprise, à partir de la haute direction jusqu’aux plus bas échelons ? Ces structures ainsi posées vont servir de substrat au fonctionnement et à la production.

En plus, la séparation implique aussi la distinction entre la personne de l’entrepreneur et celle de son entreprise. Même si votre entreprise porte votre nom, elle est différente de votre personne. C’est une entité à part entière.

C’est comme un enfant. Même s’il ressemble à ses parents, il est une personne à part entière, qui doit être enregistré aux services de l’Etat (non à l’informel), et appelé à grandir pour atteindre l’autonomie.

 

3ème Jour : l’apparition de la verdure et de la végétation en général. Ici, l’entreprise entre en phase de production, soit des biens, soit des services.

 

4ème Jour : l’apparition des luminaires dans le firmament céleste : le soleil pour le jour, et la lune et les étoiles pour la nuit. Ceci nous renvoie au marketing. Il est bien d’avoir un bon produit ou service ; mais il est mieux de le faire connaître ; d’y pointer les projecteurs, pour les mettre en exergue.

Comme on peut le remarquer ici, le modèle divin de l’économie fonctionne de jour et de nuit. Il n’est aucunement question que l’économie « aille dormir ». Avec ce modèle, on arrive facilement à doubler la création d’emplois avec le même capital investi.

 

5ème Jour : la production des animaux terrestres, marins et aquatiques. Ça c’est le marché. Ces animaux constituent le marché cible qui va « consommer » la production identifiée au jour précédent. Et c’est un marché en pleine croissance.

 

6ème Jour : création de l’homme et de la femme. Ici, nous voyons Dieu en tant que Manager, qui met en place une équipe pour prendre le relai de la gestion et de la gouvernance. Comme disait un éminent orateur, la première tâche d’un leader, c’est d’identifier son successeur.

La gérance de la création ou de l’entreprise est confiée à une autre personne. Cette personne est comme vous, c.-à-d. elle est à votre image ; c’est vous qui l’avait formée pour vous succéder. Ne dit-on pas qu’un succès sans successeur est une autre forme d’échec ? Tout entrepreneur doit créer son entreprise avec à l’esprit qu’elle lui survive.

 

7ème Jour : Dieu se repose. Le créateur de l’entreprise passe en mode « conseil d’administration ». Il n’est plus tellement impliqué dans la gestion quotidienne de son entreprise. Ce repos ne veut nullement dire se tourner les pouces. Mais c’est regarder le futur, et penser aux prochaines créations.

 

Bonne fête de Pentecôte à tous les entrepreneurs