Entrepreneur et prise des risques (2) : L’audace d’entreprendre.

By août 14, 2018Publications

Dans notre dernière publication, nous avons parlé de la présence des risques dans l’aventure entrepreneuriale. Il vaut mieux les connaître pour décider en connaissance de cause. Aujourd’hui nous disons que pour lancer votre projet vaut mieux ne pas penser aux risques. Il faut être audacieux. Y a-t-il contradiction ? Non. Un des hommes sages qu’ait connu l’humanité a dit: « Ne réponds pas à l’insensé selon sa folie, de peur que tu ne lui ressembles toi-même. Réponds à l’insensé selon sa folie, afin qu’il ne se regarde pas comme sage.» La pensée que voulait ressortir le sage Roi Salomon, parce qu’il s’agit de lui, n’était pas une contradiction, mais une pensée d’équilibre et surtout de tout relativiser ; d’adapter chaque situation et non de rester enfermé dans une définition formelle.

La grande notion que nous a communiquée Albert Einstein, qui est considéré comme l’homme le plus intelligent du 20ème siècle, est la notion de la relativité. Tout est relatif. Il n’y a rien d’absolu qui serait valable tout le temps. Tout dépend du contexte, de l’environnement, du point de vue. En tant qu’entrepreneur, vous êtes appelé à conjuguer avec les circonstances et les événements, en cherchant à vous adapter de la meilleure des manières et savoir intégrer la notion de la relativité.

 

Relativiser les risques

Le piège dans lequel on tombe souvent quand on veut lancer son activité, son projet, son entreprise est d’être trop réfléchi. Vous voulez tellement minimiser les risques que vous les analysez avec beaucoup de prudence, de manière trop rationnelle pour les maîtriser totalement. A force de vouloir anticiper les scénarios négatifs, vous risquez de perdre la volonté d’agir. Une réflexion qui ne conduit pas à l’action a un effet contraire sur vous, elle vous paralyse.

Notre point est le suivant : n’ignorez pas les risques, mais n’y pensez pas non plus tout le temps. Ne vous focalisez pas uniquement sur eux. Relativisez-les. S’arrêter sur les risques a cette malicieuse tendance à vous garder concentrés sur la probabilité de réussite, en la minimisant, et surtout sur la probabilité d’échec de votre entreprise en l’accentuant. Ceci inhibe votre créativité et enlève même l’aspect aventure qui sollicite l’adrénaline nécessaire pour vous lancer dans l’entrepreneuriat. Dites-vous : « et si ça marchait  ? ». Ce qui est d’ailleurs plus probable. Apprenez donc à utiliser la réflexion pour peser le pour et le contre sans perdre l’envie de réaliser votre rêve, de concrétiser votre idée. Ne vous appesantissez pas trop sur les éléments négatifs.

Où se trouve le point d’équilibre ? Il se trouve dans l’action. C’est l’action qui vous révèle à vous-mêmes. Elle révèle le bien-fondé de toutes vos idées. Sans action, rien n’est prouvé. Rien n’est montré. 100 % de ceux qui ont réussi ont commencé par agir. Ils ont osé là où les autres ont été trop prudents.

 

Entreprendre requiert de l’audace

Face à tous les facteurs limitatifs auxquels nous faisons tous face. Face à plusieurs bonnes raisons que nous pouvons avoir pour ne pas nous lancer, de peur d’échouer, nous devons agir. C’est le seul moyen d’avoir des résultats. Pas en restant dans la réflexion stérile.

Le défi de l’entrepreneur est de bouger les lignes, et se faire une place dans un marché compétitif. Cela demande plus que du courage, ça demande de l’audace. Avec le courage on a parfois tendance à être réaliste, conscient des risques ; mais avec l’audace on s’affranchit des limites, des obstacles et même des conventions. Le courage vous fera voir le monde tel qu’il est tandis que l’audace vous fera façonner le monde à votre image. L’audace est ce qu’il faut à l’entrepreneur comme antidote contre les risques et leurs pesanteurs.

L’entrepreneur apporte souvent la nouveauté dans son monde. Il innove en rompant avec le statu quo et propose une nouvelle manière de faire, une nouvelle méthode, voire rompt totalement avec ce qui existait déjà. Certes toute entreprise ne va pas créer tout le temps un nouveau produit ou service, mais une entreprise à succès proposera généralement une modernisation dans la manière de faire pour se démarquer de la concurrence dans son domaine. Cette rupture pour impulser l’innovation, le changement dans son monde exige de l’audace de l’entrepreneur. C’est un moyen sûr pour démontrer ses convictions et faire aboutir ses idées.

L’audace permet à l’entrepreneur d’apprivoiser les risques et de le décider à se lancer définitivement pour un succès qui lui est promis. N’oubliez pas qu’entreprendre c’est d’abord un état d’esprit. A de moments il faut ignorer les risques et sauter. Quelqu’un a dit : « saute et le filet paraitra ! »
Pouvez-vous citer une autre qualité nécessaire à l’entrepreneur pour affronter les risques ?

Leave a Reply