Entrepreneuriat : limitation de l’imitation

By juillet 30, 2018Publications

L’innovation et la créativité sont des maîtres-mots dans le domaine de l’entrepreneuriat. Si vous voulez vous lancer ou réussir à tenir dans le business, ces deux ingrédients ne seront pas de trop dans votre gibecière. Ils vous aideront à toujours offrir un produit ou service sous sa meilleure acception ou alors tout simplement proposer une nouveauté sur le marché.

Dans nos sociétés, plusieurs personnes se lancent dans les affaires, mais le font souvent sur des bases non durables.   Voyez l’époque du début de la téléphonie mobile. On a vu s’ériger çà et là une cabine téléphonique pour faciliter les appels ou l’achat du crédit. Mais du jour au lendemain, plusieurs autres cabines ont vu le jour à côté des anciennes, proposant exactement la même chose, créant une saturation du marché et certainement des conflits. Sans doute tout le monde s’était dit que cette activité était une affaire juteuse, d’où cet engouement.

C’est une tendance amplement répandue : quand un domaine est en plein boom, on se presse d’y investir. Mais pour un entrepreneur averti, ceci n’est pas toujours le meilleur critère. Strive Masiyiwa, entrepreneur zimbabwéen de renommée internationale basé à Londres, le rend de cette manière : « Si vous voyez un train en marche, c’est qu’il est déjà trop tard pour le prendre ».

Malheureusement, c’est encore la pratique parmi plusieurs aspirants au business. En conséquence, certains secteurs pullulent des services pour le moins identiques (et souvent de moindre qualité), alors qu’il existe à côté d’autres domaines porteurs où le besoin d’investissements est pourtant criant.

 

Intégrité et originalité

Soyons clairs, il n’est pas toujours mauvais d’entrer sur un marché où existe déjà une offre abondante. Bien que ceci comporte beaucoup plus de risques, y amener une touche d’innovation et de créativité peut vous permettre de sortir du lot. L’originalité fait toujours la différence. Parfois, il ne s’agit pas de créer nécessairement un nouveau produit, mais de tout simplement en proposer une nouvelle présentation. Un changement de perspective apporte toujours de la fraîcheur.

Mais commencer un business tout simplement parce que vous espérez qu’il vous rapporte beaucoup de sous n’est pas un fondement solide sur lequel bâtir une affaire. Beaucoup ne le savent peut-être pas, mais le business a plus que sa dimension purement matérielle. Il comporte d’abord et surtout une dimension spirituelle. Et donc, un aspect de mission. Et ceci n’est pas quelque chose que l’on peut imiter, chaque personne étant unique et singulière dans la mission qui est sienne.

Si vous voulez faire quelque chose par simple imitation de quelqu’un d’autre, le meilleur que vous pouvez devenir c’est numéro 2. Vous ne saurez jamais être ou faire comme cette autre personne. Comme le disait quelqu’un, si la parité consiste seulement à ce que les femmes commencent à jouer à l’homme, les hommes seront toujours avantagés. Ce qui est souhaité, c’est de permettre à chacun d’occuper sa place et jouer son rôle. C’est cela une autre définition de l’intégrité : rester soi-même, dans ce qu’on est et dans ce qu’on fait.

 

Mille et une possibilités

En fait, les possibilités sont infinies. Il y a aujourd’hui des produits/services qui existent auxquels on n’aurait pas pensé il y a 10 ou 20 ans en arrière. Surtout avec la démocratisation de l’Internet, de nouveaux types de business ont vu le jour. Et pas que les produits ou services seulement, la manière même de faire les affaires a changé. L’économie digitale, le commerce électronique amènent de véritables bouleversements.

Durant les deux dernières décennies, la sphère entrepreneuriale a été marquée par l’arrivée sur scène de ceux qu’on (appelle) les disruptors. Ce sont des innovateurs qui ont amené de nouveaux modèles d’affaires, et créé une véritable remise en question des modèles ayant existé depuis plusieurs décennies. Certains pays ont dû même adopter de nouvelles législations pour couvrir ces activités autrefois inconnues.

Les meilleurs entrepreneurs ne se contentent pas de simplement dépasser la concurrence. Ils font mieux, ils se démarquent de la concurrence, et font l’effort constant d’avoir toujours un pas en avance.

Le bon schéma

Puisez dans votre spécificité. Ce n’est pas seulement un conseil d’affaires ; c’est le meilleur moyen pour cheminer sur un parcours entrepreneurial qui veut s’étaler avec succès dans la durée. En vous lançant tête baissée dans un secteur parce qu’il semble alléchant, il n’est pas sûr que vous allez vous distinguer des autres. En plus, l’inadéquation entre les exigences du métier et votre spécificité peuvent constituer un véritable blocage pour votre épanouissement  personnel.

Par contre, les meilleurs parcours dans l’entrepreneuriat sont ceux des personnes qui se sont lancées dans les affaires sur base de leur valeur intrinsèque, ont développé leurs business et plus tard, ont pu investir dans d’autres domaines à la faveur des bénéfices générés dans leur industrie de prédilection.

Leave a Reply