Entrepreneurs, mettez-vous à l’aise !

By novembre 21, 2018Publications

Le 19 novembre de chaque est consacré comme Journée Mondiale des Toilettes. Pour votre publication de cette semaine, j’ai pensé partager avec vous une réflexion que j’ai menée à cet effet il y a quelques années en arrière, avec un regard d’entrepreneur.

Bonne lecture !

 

Où recevoir les idées

Dans mon expérience, j’ai remarqué qu’il y a un endroit où je suis plus sensible à recevoir des idées, des innovations et des intuitions dans mon esprit. Bien sûr, c’est mon expérience; d’autres personnes peuvent avoir les leurs. J’ai remarqué que j’ai reçu plusieurs inspirations lorsque je suis à la salle de bain, soit que je me lave ou que je sois assis sur la cuve. Etonnant ? Peut-être! Mais je connais aussi d’autres personnes qui partagent la même expérience. Et je me suis posée la question pourquoi.

Je pense que c’est entre autres parce que les sanitaires constituent l’un des endroits où vous êtes le plus réceptif ; là où vous êtes aussi plus authentique et plus vrai. Souvent, quand vous êtes à la salle de bain, vous n’êtes pas pressé, vous pensez à moins de choses. C’est l’un des rares endroits vous passez du temps avec vous-même. N’est-ce pas qu’on dit que c’est « là où les rois vont sans garde-du-corps », c.à.d. tout seuls.

 

Eureka !

Il m’est arrivé plusieurs fois de me débattre avec un problème pendant plusieurs heures ou jours, sans trouver une issue. Mais voilà qu’un bon matin, comme par miracle, je sens une idée claire me traverser l’esprit et voilà, tout est parti. Parfois je devais me décider entre deux choix difficiles. Mais souvent, c’est là à la salle de bain que la situation s’est décantée, et avec le recul, je réalise que j’avais pris la bonne décision.

 

Opportunités d’affaires

La réceptivité des gens aux toilettes a aussi intéressé les publicitaires et annonceurs. Voici ce qu’en disait un responsable d’une agence publicitaire française : « Les publicités que nous y affichons présentent le meilleur taux d’imprégnation et de compréhension… elles s’adressent au public lors d’un moment propice à l’attention ». Il affirme qu’après avoir bravé la réticence des autres annonceurs par rapport à ce concept, il a implanté sa société en France, avec un chiffre d’affaires substantiel.

 

Un autre magazine d’affaires note sur son site web : « La pub dans les toilettes… l’attention y est assez disponible. C’est le support parfait. Dans les toilettes, il n’y a rien d’autre à faire. Ce support est un excellent moyen de drainer les clients sur un point de vente. Ce média un peu particulier est en plein essor. »

 

Dans votre maison, à votre bureau

Vous aurez certainement remarqué que c’est malheureusement l’un des endroits les plus mal entretenus dans nos maisons, nos immeubles, nos lieux publics, et dans nos villes et cités en général. Ce devrait plutôt être un des endroits où il fait beau rester. Sinon, pourquoi les appelle-t-on « lieu d’aisances ». Ceci est révélateur de ce que c’est censé être, un endroit d’où vous n’êtes pas être pressé de sortir, parce que vous n’y entrez pas que pour vos besoins physiologiques.

Parmi les avantages que vous en tirez, il y a notamment l’occasion (importante) de rester seul, de voir les choses avec recul, de se libérer d’un épisode de stress (par exemple au travail). Il devrait donc être tenu très propre. Au lieu de cela, dans nos milieux respectifs, pourtant avec des gens respectueux, c’est l’un des lieux infestés d’odeurs et de toutes sortes de choses immondes. Pour ma part, j’évalue les vertus d’une personne, des occupants d’un immeuble ou d’une contrée, ville, par la manière dont ils tiennent leurs toilettes.

Que ce soit sur le plan individuel ou collectif, une gestion saine des toilettes est une priorité car elle apporte et personnellement et collectivement des avantages qui ne sauraient se limiter au seul fait de se soulager et aux aspects d’hygiène et de santé publique. Plusieurs idées peuvent émaner de ce lieu et finir par se transformer en activités productives.

 

Développement du tourisme

L’amélioration du climat des affaires ne concerne pas uniquement le côté « économique », c.à.d. les réformes de la législation, la construction des infrastructures, etc. Il y a des questions comme celle des latrines publiques à prendre en compte. Parce qu’en plus, ce domaine peut être porteur et générateur d’emplois et autres avantages sociaux.

Certains de nos concitoyens présentent sont tout simplement agressifs verbalement, ou ils font preuve d’une mauvaise attitude vis-à-vis des autres. Je pense que c’est dû, en partie, au manque de toilettes publiques. « Comment donc ? ». En l’absence des latrines publiques, les passants dans la rue font face à des pressions internes qui peuvent rendre une personne déplaisante lorsqu’on l’approche, or lors d’un petit accrochage dans un bus ou aux arrêts de bus.

Quelques-uns prennent leur « courage » en mains et décident de déverser leurs urines (et pas que) sur les arbres, les pieds de murs, certains automobilistes le font même à la roue arrière de leur véhicule sur le parking public (je n’invente rien, c’est du vécu). Mais la grande majorité est obligée de supporter, de marcher avec jusqu’à la prochaine destination en espérant y trouver un coin pour se mettre à l’aise. Avec tout ceci, les gens ne seront pas toujours de bonne humeur, car tout le monde ne supporte pas la pression de la même manière.

Avec cette mauvaise humeur et ces mauvaises odeurs à humer, comment espérons-nous développer le tourisme ? Le tourisme ne consiste pas seulement en sites et vestiges que l’on peut visiter, mais c’est surtout les personnes que l’on rencontre dans les villes en général, et leur bon « accueil », les attitudes à votre égard qui comptent pour beaucoup.

 

Quelle est votre point de vue sur ce sujet ?

Leave a Reply