Idées : où trouver l’inspiration

Très souvent, la vie d’un entrepreneur est associée à une vie de dur labeur. Et à raison, car être entrepreneur exige de vous beaucoup de travail. Il y en effet un grand fossé à combler entre le rêve, la vision ou le plan que l’on a et sa matérialisation en quelque chose de concret. Il faut rester concentré, donner de son mieux, avoir les yeux sur plusieurs choses à la fois. C’est une vie où on ne reste pas statique. En réalité, rester statique c’est faire marche arrière, car le monde lui ne s’arrête pas. Voyez l’image de ces personnes qui se mettent debout à la carrosserie d’un véhicule en marche. Elles ne peuvent pas rester figées, au risque de tomber même du véhicule ou de se faire éjecter au tournant d’un virage. Dans l’entrepreneuriat aussi, cette règle s’applique. Les choses bougent, le marché évolue, la technologie ne cesse d’avancer, les paramètres socio-économico-politiques changent. Dans un tel environnement, si on n’y prend gare, on risque soit d’être complètement dépassé, ou alors on se retrouve seulement à réagir. On s’adapte, on ajuste, mais on n’est plus maître du jeu.

Cependant, à force de se concentrer sur l’aspect du dur labeur, de l’effort à fournir, on risque de passer à côté de quelque chose d’autant important, si pas plus. L’entrepreneur ne travaille pas qu’avec son physique. Son mental est aussi fortement impliqué dans ce qu’il fait. Souvent, il a besoin d’inspiration pour déterminer, voire anticiper la prochaine étape ou orientation. Avoir de nouvelles idées, trouver une bonne inspiration, avoir de l’intuition sont des « must » pour l’entrepreneur.

Mais comment faire pour trouver en soi ces ressources tant nécessaires, cette inspiration, cette bonne idée ? Nous partageons ici quelques astuces.

 

Développer le sens de l’observation

Un entrepreneur a besoin de comprendre le message que lui renvoie son environnement. Là où d’autres voient des difficultés, il doit apprendre à voir les opportunités. Ne dit-on pas que les opportunités viennent souvent voilées en difficultés, et beaucoup ne les reconnaissent pas ?

Depuis des années j’ai appris à développer quelque chose : apprendre à toujours trouver un point positif dans toute situation. C’est dans nos contraintes journalières, nos défis quotidiens que se trouve cachée la clé pour une bonne affaire qu’on peut lancer.

 

Développer l’écoute

Reconnaissons d’emblée que l’écoute est parmi les choses les plus difficiles à faire. Nous avons toujours tendance à vouloir parler, faire passer d’abord notre message là où les gens veulent simplement être écoutés. Il existe aujourd’hui dans le monde des personnes dont le seul métier c’est d’écouter les autres ! Le besoin de l’écoute est tellement indispensable que les gens sont prêts à payer ce service.

Un entrepreneur se doit d’écouter. Il doit écouter le marché, ses collaborateurs, ses partenaires, au risque parfois de perdre de l’argent plus tard parce qu’il n’a pas voulu écouter ses conseillers par exemple. Il est vrai qu’il lui reviendra de prendre toujours la dernière décision, mais il doit prendre la peine d’écouter aussi les avis des autres.

 

Cultiver le silence intérieur

C’est une pratique utile pour la vie en général, mais aussi pour l’entrepreneur. Ceci peut s’apparenter à une réinitialisation du système. Il y a tellement des choses que l’on accumule avec le temps qui passe. Même dans un instant de silence extérieur, nous pouvons toujours en nous-même continuer à entendre le bruit de tout ce vacarme qui nous accompagne et d’autres voix purement imaginaires.

Savoir faire le vide permet d’être réceptif à de nouvelles idées, à regarder les choses avec du recul, sous une autre perspective. Etre entrepreneur c’est accepter de mener une vie rythmée, où on est sur le qui-vive, on répond au coup sur coup ; mais cet exercice permet de mieux se contrôler pour mieux agir.

Savoir prendre du temps seul

Plusieurs personnes ne savent ou ne veulent pas souvent se livrer à cet exercice de rester avec soi-même; on dirait qu’ils veulent constamment échapper à ce moment de « vérité ». Mais rester avec soi-même est vraiment important, pour une auto-inspection, une méditation, un questionnement personnel, pour savoir évaluer les choses sans trop d’émotions. Beaucoup de gens fuient ce moment pour ne pas avoir à se regarder dans le miroir de leur conscience, de leurs valeurs. Dès qu’ils se sentent dans cette situation, ils recourent aussitôt à une distraction extérieure: causerie, télévision, boissons, téléphone (avec toutes les applications actuelles qui vous connectent en une seconde au reste du monde entier, sauf à vous-même).

 

L’entrepreneur qui prend l’habitude de développer ces différentes disciplines sera souvent mieux équipé à conduire ses activités avec sérénité. Même en temps de crises, quand par exemple les affaires ne marchent pas très bien, il saura facilement déceler les causes des problèmes et les aborder avec précision.

 

Bon Lundi de Pentecôte !

Leave a Reply