Jeune entrepreneur ou entrepreneur jeune

Dans une de nos récentes publications, nous avions partagé le point de vue selon lequel le concept de « jeune entrepreneur » n’a pas à faire qu’avec l’âge uniquement. Le jeune entrepreneur est, à notre sens, toute personne qui, quel que soit son âge, vient de se lancer dans l’entrepreneuriat. C’est donc une jeunesse qui n’est pas du physique, mais se rapporte à une fraîche et récente entrée dans le domaine. L’entrepreneur jeune peut être défini comme un entrepreneur, jeune en âge ou d’un certain âge, qui commence une nouvelle aventure dans un nouveau domaine, qui peut lui est être inconnu, alors qu’il a déjà lancé des activités dans d’autres domaines. Il se sert de son esprit d’entrepreneur pour se lancer dans des activités variées, même si elles ne sont pas du domaine qu’il maîtrise. Mais au moins, il semble que de plus en plus les jeunes se font le fer de lance de l’entrepreneuriat. A visiter les colloques, conférences et fora qui s’organisent sur le sujet, on voit la scène être littéralement envahie par une jeunesse montante. Du reste, ceci n’est que de bon augure, surtout pour nos pays d’Afrique où la majorité de la population est constituée de jeunes. Une telle explosion de la population constitue en même temps une grande opportunité mais aussi une menace, si certaines dispositions ne sont pas prises à temps.

Dans un pareil contexte démographique, il est donc normal que la grande majorité d’entrepreneurs se recrute parmi les jeunes. Mais ceci n’explique pas nécessairement cela. Suffit-il en effet d’être jeune pour se lancer et réussir dans l’entrepreneuriat ? Ceci est moins sûr. La question que nous abordons ici est de scruter les raisons qui sont à l’origine du succès qui se rencontre de plus en plus tôt parmi les jeunes. Quelqu’un a partagé un article dernièrement sur les jeunes entrepreneurs africains les plus prometteurs. C’est le signe que les choses bougent au sein la génération montante.

La jeunesse est avant tout un état d’esprit ; ce sont d’abord des aptitudes et attitudes que l’on retrouve chez les personnes de cette catégorie. Tout entrepreneur actuel ou potentiel devrait rechercher de les cultiver et développer pour un parcours marqué par la réussite.

Si la jeunesse est un état d’esprit, alors c’est un choix à faire, plutôt que quelque chose d’automatique. C’est comme on dit : on naît mâle, mais devenir Homme est une question de choix. Si on devenait homme automatiquement par naissance, la société et les familles ne souffriraient pas autant de l’absence et de la défaillance d’hommes réels. Il en est de même de la jeunesse. Il ne suffit pas seulement d’être  dans une tranche d’âge ; cela demande aussi de se cultiver et de développer certaines aptitudes utiles à l’entrepreneuriat. Et si tout le monde peut le faire, quel que soit leur âge, ne vous disqualifiez pas parce que vous vous considérez comme avancé en âge.

Analysons donc ci-dessous quelques-unes de ces attitudes et aptitudes qui sont le lot de cette tranche d’âge et comment ils peuvent être mis à profit lorsqu’on s’est engagé à poursuivre son rêve et sa vision en tant qu’entrepreneur. Oui, leurs comportements ne sont pas toujours la norme absolue, ils sont appelés à plus de maturité. Mais il y a des bons côtés dont on peut s’inspirer.

 

Vivacité d’esprit

On ne le dira jamais assez. Etre vif d’esprit, perspicace, voilà des aptitudes qui sont utiles à tout entrepreneur. Car dans le domaine du business, on ne dort jamais sur ces lauriers. Ce qui s’est passé hier est déjà passé, victoire ou défaite. Il faut être en alerte par rapport au marché, à l’environnement, à l’écoute des opportunités, et tendances.

Les jeunes sont souvent plus engagés dans ce qu’ils entreprennent. Ils ne veulent rien lâcher. Ils sont prêts pour se lancer dans des aventures sans trop de calculs. Oui, ils échouent et se trompent souvent, mais cela leur importe peu. Ce qui compte, c’est qu’ils aient quand même essayé. Cette attitude est importante pour quiconque veut réussir en tant qu’entrepreneur.

Mais souvent, cette attitude s’estompe avec l’âge. Ont dit qu’ils deviennent plus sages, plus réalistes. Malheureusement, quelque vraie et pertinente soit cette assertion, il ne faudrait jamais laisser totalement se mourir cette force, enthousiasme et passion intérieurs.

Quelques recommandations :

  • Lire souvent
  • Se tenir informé
  • Apprendre une nouvelle langue
  • S’intéresser à une nouvelle discipline ou domaine

 

Force physique

C’est sûr que quand on est jeune, la force physique est l’un de vos atouts. Cette force est aussi utile pour votre vie d’entrepreneur. En tant qu’entrepreneur, vous vous devez de beaucoup bosser, ça vous exigera de fois de se lever souvent tôt, et rentrer au lit que tard le soir. Vous enchaînez des réunions, des contacts, des voyages, des conférences… Surtout si vous êtes dans une phase de lancement, vous avez besoin que votre corps puisse vous accompagner et ne vous lâche pas dans un moment si intense.

Avec l’âge, la force physique commence à diminuer, mais avec une certaine discipline, on peut encore entretenir longtemps la vigueur dans ses muscles.

Quelques recommandations :

  • Bonne alimentation
  • Exercices physiques réguliers
  • Bonne ergonomie
  • Visite régulière de son médecin
  • Dormir suffisamment

 

Remise en question continue

C’est souvent ça la cause des désaccords entre les enfants et leurs parents, les jeunes et leurs aînés. Lorsque ces derniers essaient de faire gober aux premiers leurs valeurs, éducation, vision des choses, ces jeunes ne veulent juste pas l’entendre de cette oreille. Et les parents se fâchent… Mais il faut tout simplement comprendre que les jeunes sont conçus comme ça. Ils veulent toujours remettre en question ce qu’ils trouvent déjà établi.

Cet état d’esprit est important pour un entrepreneur. Remettre en question et se remettre en question. Cette aptitude peut être utilisée à bon escient pour progresser et faire progresser les choses. Tout ce que nous connaissons comme grandes inventions de l’histoire, les innovations, est souvent le fruit d’une remise en question par quelqu’un de ce que plusieurs prenaient pour des vérités d’évangile. Parfois c’est difficile de se faire accepter avec sa nouveauté, mais c’est cela le fait d’être un pionnier.

Quelques recommandations :

  • Rentrer parfois à la maison en empruntant une autre route que d’habitude
  • Changer la disposition des meubles à la maison/bureau
  • S’interroger pour quoi on fait ce qu’on fait d’habitude
  • Discuter avec quelqu’un en échangeant de rôles
  • Penser « pourquoi pas »

 

Insouciance

Regardez courir vos enfants à la maison. Ils dévalent la pente à une vitesse qui vous fait frissonner quand vous essayez seulement de les imaginer tomber. Mais ils ne se soucient guère de ce que vous pensez. Ils foncent tout simplement ; advienne que pourra. Que dire de nos jeunes qui paradent sur les taxi-motos lors de différents cortèges festifs ou funéraires. Pour eux, il n’y a pas de risques, seul le frisson du moment compte.

Un entrepreneur ne doit pas trop s’occuper du qu’en-dira-t-on. Il doit être passionné par ce qu’il fait. Il doit prendre des risques, certes mesurés, mais les prendre quand même. L’intérêt de l’exercice n’est pas au bout du processus, mais c’est le processus lui-même qui est l’intérêt.

Quelques recommandations :

  • Lancer son activité même quand tout n’est pas encore très clair
  • Ecrire cet article, peu importe que quelqu’un le ‘like’ ou pas
  • Sortir ce livre, peu importe qu’il se vende ou pas
  • Appeler un ancien client, parce qu’on a pensé à lui, même s’il peut penser que vous cherchez seulement un marché

 

 

Restez en vie pendant que vous l’êtes encore

C’est le titre d’un livre que j’ai lu il y a longtemps, et je l’ai bien aimé. Beaucoup de gens sont déjà morts pendant qu’ils sont encore vivants ! Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais ça peut être vrai. Jusque-là, nous avons parlé d’autres jeunes. Mais qu’en est-il du jeune qui est ou qui était en vous il y a quelques années ? Un ami m’a dit un jour qu’il est malheureux que beaucoup de gens, en grandissant, laissent mourir progressivement ce en quoi ils croyaient quand ils étaient plus jeunes. Au nom du réalisme. Un autre auteur a posé la question : croyez-vous que votre personne à 8 ans serait contente de ce que vous êtes devenu aujourd’hui ? Le réalisme conduit à l’immobilisme dit-on. A force d’être « trop » conscient de la réalité on éteint la flamme nécessaire à tout décollage. On finit par renoncer, par exister et non vivre.

Quelques recommandations :

  • Relisez vos notes personnelles d’il y a 10 ou 20 ans
  • Ecrivez ce qui vous monte à l’esprit, ne remettez pas à plus tard
  • Pensez à ce que vous feriez s’il n’y avait aucune restriction ou limitation

Il revient à chacun de faire le choix d’être entrepreneur jeune ou jeune entrepreneur, c’est selon. L’état d’esprit, l’attitude voilà ce qui vous donne la latitude d’oser entreprendre quel que soit votre âge.

6 Comments

  • Avatar Isaac Kayemba dit :

    Yes. J\’aime l\’idée de \ »start first and improve as you move\ » véhiculée dans l\’article. Thanks. Même quand c\’est pas encore très très claire, commencer d\’abord.

    • Daniel Kalonji Daniel Kalonji dit :

      Merci Isaac. C’est sûr en effet. On raconte qu’à l’origine, le créateur de Coca-Cola voulait juste fabriquer un médicament, mais les choses ont évolué bien autrement par la suite. Commence, ne reste pas figé, et bon courage !

  • Avatar Freddy KABANGA dit :

    Merci.
    Se lever tôt… Se coucher tard c\’est contraire à avoir beaucoup de temps de sommeil.
    \ »A force d’être « trop » conscient de la réalité on éteint la flamme nécessaire à tout décollage. On finit par renoncer, par exister et non vivre.\ » ça j\’aime .

    • Daniel Kalonji Daniel Kalonji dit :

      Merci Archi Freddy. Un entrepreneur n’est certes pas un casse-cou, mais il sait que le risque fait partie de l’équation. Bon vent !

  • Avatar Vianney dit :

    Thank you very much. These are useful and indeed, we need to always question ourselves on what we are doing so that we are installing the \ »routine spirit \ » . Once again, this is helpful.

    • Daniel Kalonji Daniel Kalonji dit :

      Thank you Mrs. Vianney. You are right. It’s as if legalism takes place when we stop questioning ourselves or things. Philosophy is likely the mother science because it addresses the question of ‘why’. I wish you to always keep a fresh, rejuvenated mind.

Leave a Reply